Oraux blancs

APPROCHE
 

La majorité des responsables scolaires s'accorde à dire que la préparation aux épreuves orales est optimisée par la présence d'intervenants extérieurs.

Deux objectifs sont à considérer :

- L'entraînement à une épreuve orale du premier groupe : l'élève doit s'y perfectionner en vue de l'examen futur. Nous recommandons à nos enseignants de porter une attention particulière aux modalités de l'épreuve, notamment en langues ou en français, ainsi qu'à la pertinence des sujets par rapport au programme déjà traité. Là encore, la connaissance précise des textes en vigueur permet de proposer à l'élève une répétition fidèle de son examen. Cette mise en situation est particulièrement efficiente concernant le nouveau "grand oral".

- La préparation au choix des matières du deuxième groupe en cas de rattrapage. Car si la plupart des bacs blancs sont suivis désormais d’interrogations ayant pour objet la totalité des écrits, c'est bien pour permettre aux futurs candidats de se faire une idée précise de leurs capacités. Dans ce cadre, nos interventions prennent en compte cette utilité en privilégiant la pédagogie.

Quoi qu'il en soit, la vertu commune à ces épreuves demeure l'occasion de faire le point pour l'élève, en confrontant ses révisions avec le point de vue extérieur et neutre de nos interrogateurs. Les procès-verbaux sont annotés soigneusement dans ce souci d'impartialité et de responsabilité. 

oraux.jpg
EXAMENS BLANCS ORAUX

CONDITIONS.

 

- Mise à disposition des interrogateurs sur les plages horaires de l’établissement.

- A la demande, organisation des jurys  avec édition des passages d'élèves.

- Gestion des convocations des examinateurs avec rappel des BO.

- Harmonisation des sujets.

- Planning détaillé par mail.

- Facturation au nombre d’élèves.

- Permanence téléphonique lors des oraux.